Decouvrez moi


Je vous présente dans mon site quelques-uns uns de mes tableaux.

J’entends souvent dire qu’ils me ressemblent et c’est assez vrai.
Je peins mes ressentis, mon énergie et mes émotions, ce que j’ai au plus profond de moi.

Toute petite , alors que l ’on me demandait ce que je voulais faire comme métier plus tard, je répondais :

«  je travaillerais en dessinant » sans savoir ce que cela voulait dire.

Mais il fallait que je puisse dessiner, c’était l’essentiel!
Plus tard au collège, j’ai découvert avec mon professeur de dessin que ce rêve pouvait prendre forme. Alors, quand j’ai dû choisir mon orientation, je me suis inscrite à un concours d’ entrée dans une école d’art à Paris et j’ai été reçue.

Quelle joie ce jour là, j’en ai pleuré…J’avoue que je n’y croyais pas, je n’avais pas été préparée au concours comme les autres candidats.

J’ai beaucoup appris dans cette école mais pas à peindre !

J’ai porté cette envie en moi durant des années, avec des peurs au ventre à l’idée de passer à l’action.J’ai toujours utilisé dans mon parcours professionnel mon don pour le dessin et de la création. je l’ai mis à contribution même après avoir quitté la pub, pour le bénéfice de mes autres activités. Pourtant je vivais avec la frustration de la création non exprimée que je portais en moi. Plus le temps passait et plus je ressentais que cela devait sortir. Parfois, c’était vraiment douloureux. les émotions naissaient en moi sous formes floues de couleurs, de matières et de mouvements. J’avais l’impression d’un gargouillement prêt à exploser.

J’ai commencé à peindre alors que je vivais en Martinique qui m’a apporté sa chaleur, son énergie, sa lumière et m’a beaucoup inspirée, merci à elle.J’ai beaucoup de gratitude pour la personne qui m’a mis le pied à l’étrier en m’offrant mon premier chevalet et en me donnant confiance en moi. Ce jour là, c’était un vrai cadeau de Noël ! je n’oublierais jamais, elle m’a dit, le chevalet dans ses mains tendues vers moi « tiens, maintenant tu n’auras plus aucun prétexte pour ne pas peindre… » Effectivement Je n’avais plus d’excuses; jusque là je prenais régulièrement le prétexte de ne pas avoir de chevalet afin de repousser le premier pas qui me faisait de plus en plus peur!
Je devais alors honorer sa confiance en moi en me mettant au travail ce que je fis.

J’utilise la peinture acrylique car c’est une technique rapide qui permet le glissement rapide de la matière et de la couleur ce qui est en accord avec ma spontanéité. J’ajoute de la matière, médium, gel, papier ou sable. Je joue des matières et des contrastes que cela permet et j’aime utiliser le rapport mat brillant qui donne de la profondeur.Les couleurs utilisées sont celles qui vibrent au fond de moi et portent mes émotions et mon énergie. Je ne réfléchis pas quand je peins; je ressens, je vibre et cherche à être dans l’harmonie entre ce qui s’épanouit sur la toile et mes ressentis.

Les formats m‘inspirent et me parlent beaucoup, ils évoquent ma respiration, il y a des proportions dans lesquels je me sens bien et d’autres pas du tout. Lors du choix des toiles, le dialogue s’installe et je suis alors déjà guidée par elles.

Je n’encadre pas mes tableaux afin qu’ils restent libres de partir en sortant des limites.

Les Châssis modernes me permettent grâce à leur épaisseur de peindre également les côtés.
Il m’arrive de peindre sur demande pour une personne en m’inspirant de sa personnalité, de son énergie et de ce qu’elle évoque pour moi.
J’ai le plaisir de vendre mes toiles et cela a objectivé une vraie valeur à ma peinture.

Ma maturité, aujourd’hui, me donne envie de les exposer à un public plus vaste et donc à une critique plus ample. J’ai vécu la séparation en les offrant ou en les vendant, ce qui n’était pas facile au début. Pour ma première exposition, j'ai eu la joie de faire l'expérience du partage lors du vernissage. Une exposition pour un public plus large de mon travail me permettrait de vivre une autre étape plus professionnelle.Je rêve d’avoir un jour l’espace nécessaire pour un très grand format, avoir l’occasion de peindre sur une toile au sol ou peindre à nouveau sur des murs.

J’espère que cette découverte vous a été agréable et que mes tableaux vous ont fait voyager et surtout ressentir…
Merci pour votre attention et votre intérêt pour ma peinture et pour moi.

Je remercie spécialement; Bruno P. , Annie G. , Marc et Fabienne F. , Patricia S. , Eric G. , Pierre M. et Luis F. ,
pour l'aide, sous différentes formes, qu'il ont offert. Ils ont aimé ma peinture, cru en moi et encouragé.

Merci à vous.

Je rend grâce à mes parents et à l'univers , je leur dois mon énergie et ma spontanéité créative.

 

Mon parcours:
Études d’Arts Appliqués section Arts graphiques.
Assistante directeur Artistique en agences publicitaires et studios pendant onze ans.
Réalisation de décors, restaurants et théâtre. Créations d’objets souvenirs.
Début de mon expression picturale par des créations d’Arts Plastiques avec des matériaux naturels en 1993.
Début de la peinture en 1997 sur supports papier et bois.
Début de la peinture sur toile 1998.
Exposition à ce jour, auto-organisée dans un château à La Londe en décembre 2007.

Contact

Laurence-BRION©Surfeuseduvar2008